La Fashion-week parisienne a clos un marathon mode d’une durée d’un mois, rythmée par des centaines de défilés à travers le monde, de New-York à Milan. Paris tient dur comme fer à sa place de capitale de la mode et nous a reservé de jolies surprises, grâce aux créations singulières de ses grandes maisons (fidèles aux postes et qui se renouvellent) et de ses jeunes créateurs plus underground. Modzik fait le bilan et zoome sur les prochaines tendances de l’été prochain.

SATIN SATIN SATIN !

Le satin sera sur tous les fronts et épousera le corps des femmes à merveille. Sensuel, il se décline dans des teintes naturelles et douces.

 ALERTE ROUGE

Si le rouge se trimballe une réputation sulfureuse depuis des années, tantôt amoureuse, tantôt belliqueuse, la mode lui rend hommage en lui dédiant des silhouettes totales et ultra-féminines grâce, entre autres, à des jupes fendues et des hauts transparents.

JAMBES PRESQUE NUES

Les gambettes se mettent à nu tout en subtilité et se cachent à travers des voilages aériens et des matières translucides.

 MAXI CHAPEAU, MAXI PROTECTION

Afin d’éviter une insolation, une seule règle est de mise, celle de bien se couvrir la tête quand le soleil pointe le bout de son nez ! Paris l’a bien compris et répond présent dès qu’il s’agit d’allier l’utile à l’agréable comme chez Jacquemus et Kenzo.


SECONDE PEAU 

Le vêtement se porte comme une seconde peau pour ne faire qu’un avec le corps des femmes, assumé et montré jusque dans les moindres détails.

 CARREAUX FEVER

Un seul mot d’ordre pour l’été prochain : des carreaux, des carreaux et toujours des carreaux. Ils sont partout et l’overdose n’est pas loin. Les grands se mixent aux petits, les tailles et les couleurs se mélangent dans une harmonie parfaite.

ROSE DE PROTOCOLE

Le rose est l’autre grand gagnant de la Fashion Week Parisienne. Ici, il s’embourgeoise pour convenir à merveille à une première dame tout droit venue du futur.

IMMACULÉE CONCEPTION

Simplicité, immaculé et pureté seront les mots d’ordre. Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ?

FROUFROUS

Accumuler les fioritures sans tomber dans l’excès est une figure de style risquée mais réalisable. La mode vous met au défi de ne pas ressembler à une meringue l’été prochain, les dés sont lancés et votre destin est entre ses mains.

 JOYEUX BORDEL

Trop d’information tue l’information, un message visiblement mal passé chez les créateurs car les motifs (animaliers, géométriques ou florales) seront omniprésents. Ce qui a particulièrement attiré notre attention est le mélange des motifs en tout genre, donnant lieu à un mix & match osé – un peu comme si la mode avait emprunté ce qu’il y a de meilleur dans l’armoire de votre grand mère pour les assembler ensemble.

LEMONADE

Beyoncé avait parié sur la couleur jaune avant tout le monde et Queen B a toujours raison. Le jaune de LEMONADE se fait totem pour l’été et sera décomplexé et vitaminé, à l’image du soleil MUGLER.

OVER THE RAINBOW

Au lieu de rêver votre vie, vivez la plutôt version arc-en-ciel et colorée. La vie est trop courte pour s’enfermer dans l’austérité.

TOTAL LOOK

Les motifs se portent des pieds à la tête, à l’image des silhouettes aperçues chez Cortazar ou Balenciaga. Version « fric c’est chic » avec impression de billets pour Balenciaga ou psychédélique chez Esteban Cortázar. L’idée principale est de ne surtout pas, passer inaperçue.