Pour sa collection Automne-Hiver 2018 « In Process », both — label de footwear — allie industriel et artisanal, pour habiller sa matière phare : le caoutchouc. L’occasion de mettre en abîme ses nouvelles créations.

Dès que l’on entre dans la boutique both, on remarque de simples bacs bleus bien disposés (habituellement employés pour transporter des produits industriels), des murs taggués, des vestes de travail tenues par des cintres en acier et un patchwork de revêtements de chaussures inachevées, fixé au mur comme un tableau. Pour rejouer le processus de création de sa collection Automne-Hiver 2018, intitulée « In Process », le label both a trouvé le lieu parfait. Il s’est en effet installé récemment au 6 de la rue Corderie, dans le 3e arrondissement.

both nous invite donc à découvrir les différents matériaux et processus de fabrication, en même temps que les pièces abouties. En effet, aux côtés des semelles, des restes d’échantillon et des blocs de caoutchouc, se trouvent les dernières créations : une ligne de rangers du nom de GAO et une basket de running à l’inspiration technologique.

D’une part, la ligne de rangers propose des modèles revisitant la bottine de travail de façon moderne. Ils se déclinent en version haute et mi-haute et sont ornés de détails de toile nylon ainsi que de rivets industriels, en forme de boulons. Ils sont également conçus selon un patronage de chausson protecteur.

Les influences industrielles sont aussi visibles sur les étiquettes, où s’inscrit le logo de la formule chimique du latex employé lors de la production.

Quant à la basket running, sa semelle s’habille d’un assemblage de cuir, de mousse PVA et de bandes de caoutchouc. Elle a été confectionné à partir de matière synthétique, soudée selon la technique de hautes fréquences sur une résille technique. Le tout aboutissant en un résultat athlétique et technologique.

À cela s’ajoute, l’inédite ligne POP, fruit là encore une fois, d’un croisement entre technique artisanale et industrielle. En effet, ses semelles épaisses arborent un motif de chevrons aux allures mécaniques, en totale cohérence avec le style robuste de la saison. Elles ont été faites à la main, à partir de bandes de caoutchouc vulcanisés, auxquelles s’ajoutent des couleurs primaires au dos des pièces et au bout des lacets.

both a également réinventé, au travers des lignes GUM et GALOSH ses empiècements et chaussons de protection emblématiques. Ainsi, ces lignes offrent des sneakers basses, hautes et des bottines enveloppées de caoutchouc ton sur ton, ou en contraste de couleur.

Dans cette collection qui mêle caoutchouc naturel et caoutchouc synthétique, dans la ligne LATEX, le premier utilisé pour créer des tâches de couleur (jaune acide, blanche ou bleue), aux airs de motif camouflage. Cet effet résulte du processus de vulcanisation employé, profitant de l’extrême plasticité du caoutchouc naturel. Cette ligne offre aussi des textures originales aux aspects industriels, comme cet air de micro filet et de surface sablée.

both ajoute également de nouveaux colories à ses baskets CLASSIC : en gris monochrome, en rouge vif ou en version inédite, dans un nouveau cuir spazzolato à la finition noire et brillante. Résultat ? Un effet de caoutchouc luisant au cuir glacé.

both fait donc brillamment la part belle au mix industrio-artisanal. Là où les machines coexistent avec les techniques manuelles, le caoutchouc — synthétique et naturel — est roi. Pour la collection présente, il a été travaillé dans une usine chinoise, lieu détenteur des techniques employées.

 

*Les photos de l’illustration sont de Gareth McConnell. Le stylisme est de Benjamin Kirchoff.