La musique hardcore/punk mène à tout et ce n’est pas la colombienne Ela Minus (de son vrai nom Gabriela Jimeno) qui nous contredira. Après des débuts ravageurs dans son pays alors qu’elle n’était encore qu’adolescente comme batteuse au sein du groupe Ratón Perez, c’est aux Etats-Unis, à Brooklyn plus précisément, que la fièvre électronique la prend (après des études à Berkeley tout de même) : elle verse dorénavant dans une sorte d’électro-pop sombre qui se permet néanmoins quelques traits de lumière comme si elle ouvrait une fenêtre sur le tragique du monde actuel. Son premier album Acts Of Rebellion sortira le 23 octobre sur le label Domino, avec un propos qui oscille entre instrospection et réflexions socio-politiques, le tout nimbé de ses vocaux aux accents éthérés. Si elle ne vient pas de nulle part (elle s’est notamment produite à Paris lors du Pitchfork Music Festival le 2 novembre dernier ainsi qu’au travers de nombreux titres comme “Volcan, “Juan Sant” ou “OK”), on la découvre vraiment aujourd’hui avec ce long format intimiste et futuriste qui semble faire l’unanimité dans les médias autorisés (de Pitchfork à Fact.) Une excellente surprise en cette rentrée.

Son premier single extrait “They told us It was hard, but they were wrong” donne tout de suite le ton : elle ne mâche pas ses mots et loue le fait de travailler dur pour réaliser ses rêves. Son souhait est que lorsqu’on écoute cette chanson, les gens se sentent invicibles et capables de tout réaliser.

Elle poursuit sans coup férir avec l’addictif et technoïde “Megapunk” et son refrain scandé comme un leitmotiv :

“Us against them. No reason to stay quiet. You won’t make us stop. You don’t want to understand. You are chosing to lead us apart. You won’t make us stop (ad lib)”

Elle vient tout juste de publier “El cielo no es de nadie” et dont elle explique le spleen ainsi : “J’ai toujours eu ce sentiment mélancolique que la tristesse est la vraie vérité sur les choses. Un sentiment accompagné du besoin de célébrer la vie. La Colombie est difficile, mais il y a beaucoup plus de joie là-bas que dans tout autre endroit que je connaisse.”

Mais il y a beaucoup plus à en dire sur les 10 titres de son album mais on reviendra dessus au moment de sa sortie, ou quand les machines semblent s’animer comme par magie, et nous font nous sentir plus vivants que jamais.

acts of rebellion – Tracklist
1. N19 5NF
2. they told us it was hard, but they were wrong.
3. el cielo no es de nadie
4. megapunk
5. pocket piano
6. dominique
7. let them have the internet
8. tony
9. do whatever you want, all the time.
10. Close (ft. Helado Negro)


Ela Minus sera en concert à Paris à a Boule Noire le 19 février 2021.