Durant cette semaine de Fashion Week Homme, qui s’est achevée dimanche, Paris a de nouveau été envahi par les amateurs de la sape qui fascinent et nous décomplexent de l’excès avec des looks rivalisant d’originalité. Et tandis que la capitale se mettait aux pantalons oversize, aux franges de cow-boy et aux robes-ceintures, un livre nous est tombé dans les mains. Taylor Swift, l’histoire d’une icône mode, par Glenys Johnson, sorti en mai dernier aux éditions Place des Victoires, revient sur le parcours vestimentaire de la superstar américaine. 

 

 

Le livre, d’un volume agréable et d’une belle couleur bleue, est principalement composé de photos accompagnées de textes explicatifs très détaillés qui reviennent sur le contexte et l’impact qu’ont eu les tenues de l’artiste, tant dans la carrière de la chanteuse que pour ses fans, plus que nombreux.ses. Glenys Johnson, journaliste pour The Guardian connue pour son expertise sur la mode et la culture, enrichie sa rétrospective avec des citations de créateurs qui ont travaillé avec l’artiste, de commentaires issus des réseaux sociaux et d’extraits d’articles dans lesquels ses looks ont été commentés au fil des ans.  

 

 

La célébrité et le pouvoir économique de Taylor Swift ne sont plus un secret. Sa tournée mondiale The Eras Tour a généré 1 milliard de dollars, et provoqué une remontée de l’activité économique dans les villes que la chanteuse à la guitare visitait ! Rien que ça. Mais qu’en est-il de la mode ? Taylor Swift est-elle une « fashion legend » ? 

Si le corps de la chanteuse aux millions de fans a été l’objet de critiques qui ont défrayés la toile à plusieurs reprises au fil de sa carrière, on ne lui connaît pas de grands scandales sur le plan vestimentaire. Loin des Lady Gaga en robe de viande, Rihanna vêtue de diamants ou Dodja Cat habillée en chat… Taylor Swift n’a pas marqué le monde de la mode d’une robe trop longue, trop découverte ou juste étrange. Alors en quoi son style est-il si original ?

Pour Glenys Johnson, l’originalité du style de Taylor Swift vient justement du fait de sa simplicité. Dans son livre, issu de la collection Fashion Legends, elle commente de manière chronologique les choix vestimentaires de l’artiste tant sur scène que dans la vie. On le voit, ses tenues changent au fil des albums, des époques, son style évolue en fonction de ses évolutions personnelles et de l’air du temps. C’est cette perméabilité qui fait de Taylor une star à laquelle les fans peuvent s’identifier. Loin d’être une icône avant-gardiste, perchée sur son piédestal, qui dicte la mode à venir, Taylor est davantage la « copine » qui aime les pulls en tricots, les accessoires chat et les mini-jupes assorties de bottes, qui semblent plus que jamais accessible aux yeux de ses fans.

Bien que le style quotidien de la chanteuse soit marqué par son authenticité et sa simplicité, les looks sur scène sont davantage élaborés et occupent une place importante de la scénographie. Glenys Johnson nous explique que l’identité vestimentaire de la chanteuse s’est surtout forgée sur scène : dur de trouver un costume de scène qui n’ait pas de franges ou de paillettes, si ce ne sont les deux. 

« Il est clair que pour Swift, les costumes de scène font autant partie de son récit que la musique elle-même », Anna Tingley, journaliste pour Vanity.

Tout ceci confirme la réputation de Taylor Swift, celle d’une personne simple et terre-à-terre dans sa vie quotidienne, qui se mue en véritable show girl une fois montée sur scène et ne laisse rien au hasard : de sa chorégraphie à la moindre paillette de son costume doré. 

 

Taylor Swift, l’histoire d’une icône mode, aux éditions Place des Victoires

 

 

Texte Ait Ouadda Anouk