NEWS !

 

Quel est le point commun entre Prince, Bob Dylan, Ben Harper, Arcade Fire, Gorillaz, Martin Luther King et MNDR ? Une seule personne, une énergie unique : Mavis Staples, 85 ans.

Avec plus de 60 ans de carrière et des tournées incessantes, Mavis était au Casino de Paris le 18 juin dernier à l’invitation de Gérard Drouot Productions. Figure emblématique de la musique, elle a débuté en tant que membre des Staple Singers, le groupe familial qui joua un rôle crucial dans le mouvement des droits civiques des Noirs dans les années 1960. Ce petit bout de femme à la voix puissante et rocailleuse a exploré divers genres, du gospel à la soul, en passant par le R&B et le blues, tout en maintenant un message social fort.

 

 

Sa carrière a été marquée par des collaborations importantes, notamment avec Prince, qui a écrit et produit deux albums pour elle, Time Waits for No One (1989) et The Voice (1993). Ces albums ont réintroduit sa musique à une nouvelle génération, lui permettant d’expérimenter des sons plus contemporains tout en restant fidèle à ses racines. « C’était le meilleur moment de ma vie. Prince était humble et gentil, bien qu’il ait fallu du temps pour qu’il commence à me parler. J’ai donc commencé à lui écrire des lettres. Chaque chanson qu’il a écrite pour moi sur The Voice contient quelque chose de ces lettres. » Dit-elle.

Les albums qui suivirent, comme We’ll Never Turn Back (2007), où elle revisite les chants de la lutte pour les droits civiques avec une intensité renouvelée, et You Are Not Alone (2010), produit par Jeff Tweedy de Wilco, démontrent sa capacité à fusionner gospel, folk et soul. One True Vine (2013), une autre collaboration avec Tweedy, met en avant la profondeur émotionnelle de sa voix avec des arrangements dépouillés. Plus récemment, We Get By, écrit et produit par Ben Harper, aborde des sujets tels que la résilience, l’amour et la lutte sociale tout en restant fidèle aux racines gospel de Staples. « Les chansons de Ben résument tout : elles alertent le monde sur ce qui se passe aujourd’hui et comment nous devons nous améliorer. » Dit Staples.

 

 

En 2024, c’est au duo électro MNDR, formé par Amanda Warner et Peter Wade, qu’elle a confié son nouveau single Worthy. « C’est une chanson qui remonte le moral une célébration qui vous fait bouger », a déclaré Staples. « Certaines chansons vous enveloppent, et celle-ci est tellement impertinente et brûlante. Elle m’a enflammée. » Amanda de MNDR ajoute : « En l’écoutant insuffler la vie à Worthy, une chanson de célébration pour les bons et les mauvais moments, j’ai réalisé qu’aucun autre artiste ne pourrait donner à cette chanson plus d’esprit et d’âme que Mavis Staples. Ce fut l’un des moments les plus profonds de ma vie, et je lui en suis éternellement reconnaissante. »

 

 

Mavis nous a démontré, une nouvelle fois, sur la scène d’un Casino de Paris tout en communion, qu’elle est toujours cette force créative et une voix intemporelle pour la justice sociale.

 

Worthy est disponible via ANTI-.

 

 

Texte Lionel-Fabrice Chassaing

Image de couverture Myriam Santos