Voilà déjà quelques années que le label Warp, connu pour son avant-gardisme électronique, semble se tourner vers des groupes plus rock comme Battles ou Born Ruffians. Avec cette toute nouvelle recrue, on s’éloigne encore un peu plus du foyer originel d’Aphex Twin ou de Flying Lotus pour se rapprocher d’un rock américain classique et parfois pas si loin des débuts de Neil Young et Stephen Stills dans Buffalo Springfield. Limpide, apaisant et lumineux, In ghostlike fading semble drapé dans le coton d’une autre époque en même temps que dans la dentelle des nuages qui ornent sa superbe pochette de disque. SC

My best Fiend

In ghostlike fading

(Warp)