Fuzati ne va pas mieux. Huit ans après Vive La Vie, les nouvelles chroniques de son Klub des Loosers sont empreintes du même nihilisme et nourries par les mêmes tendances suicidaires, sauf qu’il semble désormais vouloir tous nous emmener avec lui (« J’ai des rêves d’épidémie et de vaccins en petit nombre »). Côté production, le Versaillais, épaulé par Detect, laisse se dérouler de superbes boucles, dénichées on ne sait où, qu’il agrémente de samples vocaux obscurs (on a repéré « Spare Some Love », perle 70’s de Renaissance, le groupe d’un ex-Yardbirds). Un travail de composition remarquable, dans la lignée des plus fines Special Herbs de MF Doom. DB

Klub des Loosers

La Fin de l’Espèce 

(Les Disques du Manoir/Module)