A la découverte de “Brite Lites”, un titre issu de l’album obscur de Lana Del Rey

A quelques semaines de la sortie de son tant attendu Born to Die, rien de tel qu’un petit détour par le passé musical de la star américaine. 

Le saviez-vous ? L’auteure, compositrice et interprète qui a vite fait de séduire en dehors de ses frontières, depuis le buzz créé par son titre « Video Games » (2011), avait déjà sorti, en 2010 et sous le nom de Lizzy Grant, un premier album intitulé Lana Del Ray aka Lizzy Grant, resté obscur par manque de promotion. « Brite Lites » est l’un des morceaux issu de cet opus mystérieux. On y reconnait sa voix sensuelle, mi-parlée, mi-chantée, qui s’étale sur une instrumentation tantôt minimaliste, tantôt étoffée de sons étranges, éléments qui se fondent en un tout électronique cohérent. Petite anecdote, c’est à ce même moment que Lizzy Grant opte pour son nouveau pseudonyme glamour et hollywoodien, à l’image de sa musique : Lana Del Rey, ou la combinaison de Lana Turner, actrice hollywoodienne et de la Del Rey, voiture Ford des années 80.

Par Valentine Croughs