En France quand on touche au milieu du rap, le mot relève apparaît comme une constante. Un brassage continuel, à l’image du flot d’idées déversées dans les textes de ces poètes urbains.  La preuve, Deezer a tout récemment annoncé une mixtape exclusive réunissant les visages montants du rap hexagonal. Focus sur ces petits nouveaux qui font déjà beaucoup de bruit.

Nelick

Gentil rappeur, lover… Il s’est notamment illustré avec le duo PALA$$ aux coté de Lord Esperanza, Nelick n’a pas peur d’assumer son verbe sensible mais loin d’être sans relief. Le paysage de cet MC du 94 n’est pas celui du monde des bisounours et le blondinet ose parler d’amour avec franchise, sans prendre de détour, quitte à écorcher son organe battant. Après s’être cherché entre chanteur et rappeur, Nelick a trouvé son union en 2017 avec Kiwibunnytape, un projet qui étire les teintes du personnage avec des influences très diverses: A$ap FergTyler, Joey Badass

Le SID

Un débit théâtral dans la lignée d’Hippocampe Fou, Le SID tape trois coups, déverse ses punchlines à l’humour grinçant et tout le monde reste bouche bée. Après, une enfance aux Etats-Unis bercée par l’obsession musicale de sa mère pour la rumba et le makossa, Le Sid poursuit sa danse solaire sur les pavés parisiens en faisant la première partie du duo Columbine et en se faisant une place dans l’entourage de Nelick avec qui il fait une première apparition sur le titre “Pour Le Love“. Le petit protégé de Jagger Jazz revient avec “CIAO“, un titre sans prise de tête à l’image du rappeur à la chevelure rose bonbon : “J’me vois avec ma femme sur la plage en train de manger des kiwis. Un diamant tout frais sur le doigt, elle remet son bikini“.

Varnish la Piscine

Moteur… Action!  Ambiance French Riviera, trench long et Glock . Dans le mille pour celui aussi connu sous les surnoms de Pink Flamingo et Jephté qui nous plonge dans un projet musical que l’on peut qualifier de “film auditif”. Après un featuring avec SLIMKA pour le titre évocateur “Wes Anderson” dans lequel les deux rappeurs jouent les inspecteurs Gadget plus que Bond, Varnish la Piscine prolonge l’ambiance film de série B avec Le Regard Qui Tue. ” Monaco, 1966, tropique francophone comme disait De Gaulle“, les textes du rappeur slaloment entre rap ouaté et voix-off persistante dans ce projet aux 9 titres. Au programme: courses-poursuites effrénées, bruitages en carton et histoire passionnelle avec la chanteuse R&B/Soul Sabrina Bellaouel cachée sous son nom d’agent Bonnie Banane.

Zed Yun Pavarotti

Il avance en chevalier masqué, se cache sous un nom de scène à la sémantique obscure et dessine sur son visage des symboles aux références philosophiques. Intriguant le garçon qui sait faire languir ses fans à coup de nouveaux sons et de lives en puzzle. Pourtant l’entourage de Zed Yun Pavarotti n’est pas obscur au contraire: MHDS2Keyz, La Prod… Hantée par la grisaille de sa ville natale, Saint-Etienne, il rappe avec mélancolie dans une voix vague mais à y écouter de plus près ses textes ne sont qu’orages et tempêtes. De l’opéra autotuné” en somme comme il se plaît à qualifier sa musique.

Lala&Ce

Découverte sur “Chaque jour“, un titre de la Ligue des Ombres,  un groupe de rappeurs originaires de Dakar dont elle est le seul membre féminin, Lala&Ce s’est gentillement faite qualifier par Doums de “meilleure rappeuse française”. Sans son crew, elle dévoile un flow lent qui colle presque à l’oreille. Un rap  charnel qui parle du corps, celui de la femme et forcement mieux qu’un rappeur dans des clips embués comme celui “Cabriole 78“.

Hyacinthe 

Presque un mirage dans le paysage du rap français, Hyacynthe s’impose avec un mélange des genres à l’audace de groupes comme les Bloody Beetroots. Après Sarah, un premier album qui a introduit le jeune artiste au public, Hycinthe revient avec Rave un album qui fait la juste mesure entre rap tranchant et électro survoltée, sa base depuis toujours, sans oublier une touche pop qui vient diluer ce mélange explosif. “Sincèrement, face au monde actuel, la rave me semble être le choix le plus rationnel qui soit“, tout est dit. (Rave, disponible le 12 avril 2019)