Suite à son double EP paru en décembre dernier SunrayZ et X-RayZ (après le prometteur Tuareg Shawty en 2014), Ta-Ha -l’une de nos meilleures représentantes en R’n’B- revient avec son univers vaporeux et planant avec la vidéo « X » (titre produit par Alex Trevelyan) après son « Lil Bit » aux allures de mangas, pas étonnant lorsque l’on sait que la belle est désormais basée entre Paris et Tokyo. Le très respecté magazine The Fader l’a classé parmi les « 25 artistes du monde entier que vous devez connaître maintenant » aux cotés de Aristophanes (Taiwan), Eyedress (Philippines), Planningtorock (Berlin) ou Forever South (Pakistan).

Alors qu’elle présente son EP SunrayZ comme « les rayons de soleil matinaux qui vous frappent en plein visage lorsque vous entrouvrez les rideaux. Ils vous réveillent, vous ramènent à la vie. C’est une sensation puissante. C’est un sentiment d’amour, d’acceptation, de pardon, d’espoir, de motivation, qui te fait grandir et te donne la force d’entamer une nouvelle journée », elle dépeint X-RayZ plutôt comme « la perpétuelle menace de mort qui nous surplombe tous. C’est un sentiment très fort qui peu parfois être terrifiant. C’est la colère, la folie, l’inconnu, le sauvage et le sombre, un sentiment perpétuel et humain avant toute chose, qui fait beaucoup apprendre sur soi-même » : deux facettes de la personnalité d’une artiste à suivre. Contrairement à ce qu’on pourrait croire de prime abord, Ta-Ha a donc la tête aussi bien faite et pas seulement un joli minois et un bon filet de voix. On n’est pas surpris de voir les producteurs se l’arracher comme Lilininety, Myth Syzer, ou NxxxxxS.