La star est revenu hier sur le terrain du Super Bowl, 14 ans après le « nipplegate » avec Janet Jackson. Au programme ? Une tenue camouflage qui fait parler d’elle, ses plus grands hits joués et en bonus, un featuring avec Prince.

Plongé dans l’obscurité, habillé d’un perfecto à franges et d’un bandana rouge au cou, Justin Timberlake commence le show avec « Filthy », issu de son dernier album Man of The Woods. Sur les notes du morceau, il s’avance vers le terrain de football, accompagné de danseurs au point.

Débute alors « Rock Your Body » suivis par d’autres singles phares du chanteur, pendant lesquels Justin Timberlake nous donne à voir une chemise où figure un paysage montagneux et des cerfs. Une manière d’illustrer « l’homme des bois » qu’il est devenu ? La chemise était portée en-dessous d’une tenue camouflage Stella McCartney, associée à des Jordan auxquelles il avait collaboré. Et elle a animé la toile.

Plus tard, il interprète en duo le titre « I Would Die 4 U » avec un Prince projeté.

Mais le Super Bowl, c’est aussi lui : peu renseigné ou intéressé par le show, on l’aperçoit les yeux rivés sur son portable, tandis que Justin Timberlake est à quelques mètres de lui.

Un retour donc presque réussi pour Justin Timberlake.