Tyler, The Creator s’apprête à dévoiler son quatrième album studio, Scum Fuck Flower Boy (ou simplement Flower Boy), le 21 juillet prochain. L’album est l’un des plus cinématographiques du rappeur – et certainement l’un des plus personnels.

Vivement critiqué pour ses propos homophobes, misogynes ou tout simplement vulgaires, le rappeur originaire de Los Angeles ne cesse de défrayer la chronique à chacune de ses sorties et son dernier album n’échappe tout bonnement pas à la règle – mis à part une précision non négligeable qui remet tout en question, car il semblerait que le jeune homme de 26 ans y opère son coming-out. Afin de vous resituer le personnage sur l’échiquier des réseaux sociaux, on l’accuse par exemple d’avoir utilisé le mot « bitch » plus de 68 fois dans son premier album, Goblin. Rien d’étonnant puisque le mot est le favori des rappeurs de tous horizons et de toutes décennies. Mais le problème réside plutôt dans les 213 utilisations du mot « faggot » (pédale) sur ce même album, un album dont la longueur avoisine les 73 minutes, ce qui nous donne un ratio de 3 « pédales » par minute. Un véritable cycliste ce Tyler. On a donc du mal à imaginer l’homosexualité de l’intéressé. Quoique.

En 2016, il balançait une « blague » à la face de la it-girl Kendall Jenner qui l’accusait de lancer des rumeurs sur un date qu’ils auraient eu. Tyler lui rétorquant une impossibilité dû au fait de leur hypothétique homosexualité respective. Le ton est moqueur, jusque là, pas de quoi supposer.

Remontons plus loin dans le temps et prenons alors ce tweet datant de 2015. Perçu comme une énième boutade (on en est moins sûr) envers la communauté LGBTI à l’époque, il prend aujourd’hui un autre sens et participe au sentiment que depuis des années Tyler essaie de nous dire quelque chose à travers ses nombreux coups de provoc digne d’un garçon prépubère.

« J’AI ESSAYÉ DE SORTIR DU FOUTU PLACARD IL Y A QUATRE JOURS ET TOUT LE MONDE S’EN FOUTAIT HAHAHHAHAHAA« 

Une autre puce devait nous titiller l’oreille : Tyler, the Creator occupe le rôle de leader d’un des collectifs hip-hop les plus en vue d’Amérique, Odd Future. Un collectif dont fait partie un certain Frank Ocean, artiste hip-hop pluridisciplinaire qui a fait son coming-out dans une magnifique lettre ouverte publiée sur son Tumblr en 2012 et qui vient de signer deux featurings sur le nouvel album de Tyler. Difficile alors d’imaginer la cohabitation – et la fructueuse collaboration – entre un homophobe notoire et un bisexuel qui aura longtemps (très) mal vécu son statut dans un milieu machiste où la sexualité « non-conventionnelle » (à bas la norme!) est trop difficile à assumer. Heureusement pour nous et pour l’évolution des mœurs, des artistes comme Mykki Blanco ou Cakes da Killa peuvent s’exprimer librement de nos jours.

Troisième puce qui vient nous mordiller les lobes cette fois-ci. Le rappeur avait sorti un t-shirt quelque peu iconoclaste via sa marque de vêtements Golf Club. La pièce en question reprend le White Pride World Wide, un logo de néo-nazi encore utilisé par les suprématistes blancs sur lequel il aura apposé le drapeau LGBTI. Opération en vue de laver son honneur ou message adressé à la communauté gay? Nul ne le sait. Mais il s’agit là d’un point supplémentaire permettant de douter quant à l’homophobie prétendue du jeune homme.

Tyler the Creator Album Cover

Une énième puce à l’oreille pourrait être la pochette de l’album où l’on peut voir Tyler, The Creator, dos tourné au milieu d’un champ de tournesols, le visage dissimulé par l’une des dix abeilles présentes. On vous épargnera l’idée que l’abeille possède un dard…Penchons nous plutôt sur les tournesols. Vincent van Gogh, lorsqu’il séjournait à Arles dans le but de peindre sa série de sept tableaux Les Tournesols était en compagnie du peintre post-impressionniste français Paul Gauguin avec qui il entretint une relation. En témoigne ce portrait de Van Gogh peignant ses tournesols, réalisé par Gauguin lui-même. À la lumière de ce qui précède, des questions se posent : Tyler se servirait-il des rumeurs autour de sa prétendue homosexualité pour faire buzzer son nouvel album? Ou assistons-nous tout simplement à un coming-out qui se veut authentique, mais quelque peu maladroit? Affaire à suivre.

Van Gogh Painting Sunflowers By Gauguin

TRACKLIST :

1. Foreword (Ft. Can & Rex Orange County)
2. Where This Flower Blooms (Ft. Frank Ocean)
3. Sometimes…
4. See You Again (Ft. Kali Uchis)
5. Who Dat Boy (Ft. A$AP Rocky)
6. Pothole (Ft. Jaden Smith)
7. Garden Shed (Ft. Estelle)
8. Boredom (Ft. Kevin Abstract & Rex Orange County)
9. I Ain’t Got Time!
10. 911 / Mr. Lonely (Ft. Anna of the North, Frank Ocean & Steve Lacy)
11. Droppin’ Seeds (Ft. Lil Wayne)
12. November
13. Glitter
14. Enjoy Right Now, Today