modzik_french-touch Chronique, Série   |  13 Oct 2016 à 14:03

Magnéto Serge ! Retour sur la French Touch !

La musique électronique (grand public) a 30 ans et quelques et en France, il s’est passé un truc dingue au milieu des années 90 : La French Touch ! Retour sur un mouvement que tout le monde croit connaître, souvent à tort.

Il faut dire qu’outre les documentaires à sensations qu’on voit à la télé et qui mettent en avant uniquement les grand noms comme les Daft Punk, Bob Sinclar, Stardust ou le crew Ed Banger, de meilleures productions plus complètes et mieux documentées existent aussi et auxquelles il vaut mieux se référer afin d’avoir un panorama complet du mouvement French Touch et de sa portée. On croît d’ailleurs trop souvent que le mouvement French Touch se résume à une poignée de titres club, tourneries de boucles disco house filtrées, mais les choses ont réellement commencé avec le label Fnac Music Dance Division (ancêtre de F Communications, le label de Laurent Garnier), avec des artistes comme Ludovic Navarre ou Shazz, officiant sous divers pseudonymes (Deepside, L’n’S, Modus Vivendi, Choice ou encore St Germain), et les artistes disco filtrés sont arrivés ensuite…

modzik_fnac-music

Pour avoir une vision globale, on peut citer tout simplement La French Touch, un excellent documentaire qui date de 1999 produit par Philipe Levy et Alexis Bernier. Ce film montre notamment cette révolution musicale dès ses débuts et son retentissement mondial à base de nombreuses interviews et que voici ci-dessous en trois parties. Seul hic, il date un un peu, car 1999 nous paraît déjà loin…


[DOC] La French Touch – 1/3 par LE_MAGNETOSCOPE


[DOC] La French Touch – 2/3 par LE_MAGNETOSCOPE


[DOC] La French Touch – 3/3 par LE_MAGNETOSCOPE

Mais cette année c’est la web série Touche Française produit par Arte Creative qui revient sur ce mouvement en 12 morceaux fondamentaux, forcément il en manque on pense à Shazz, Dimitri From Paris, Pépé Braddock, Ark, Miss Kittin & The Hacker ou encore le fameux « Flat Beat » et sa marionnette (+ de 2 millions de singles vendus!) mais c’est déjà une bonne sélection :

1/12 « Flying Fingers » (1996) de Motorbass,
2/12 « Flashback » (1995) de Laurent Garner,
3/12 « Da Funk » (1995) de Daft Punk,
4/12 « Sexy Boy » (1998) de AIR,
5/12 « Rose Rouge » (2000) de ST Germain,
6/12 « You Are My High » (2000) signé DEMON,
7/12 « Poney Part 1″ (2001) de Vitalic,
8/12 « We Are Your Friends » (2003) de Justice,
9/12 « Utopia » (2003) de Jackson,
10/12 « Divine » (2008) de Sébastien Tellier,
10/12 « Nightcall » (2011) de Kavinsky
11/12 « Welcome America » de La Femme.

Cette fois on cite enfin des artistes comme St Germain qui a fait partie de la première salve d’artistes labellisés French Touch par les médias anglais (ce sont eux qui ont inventé le terme) mais aussi des artistes de seconde ou troisième génération comme l’emblème du mouvement électro clash Vitalic ou Kavinsky avec son hit mondial « Nightcall » sur la BO du cultisme film Drive.

Vous l’aurez compris, la french touch n’a pas fini de faire couler de l’encre, dévorer des kilo-octets et creuser des sillons…

En voici la bande annonce et un extrait justement :

Le magazine ALCALINE se penche aussi sur le mouvement dans l’un de ses sujets :

Tags

Mais aussi...