Beyoncé a eu 36 ans en début de semaine, mais peu importe les années qui passent, Queen B semble immortelle et accumule les projets créatifs sans jamais perdre l’inspiration. La reine revient en force avec une nouvelle collection sportswear IVY PARK très réussie. Pour sa nouvelle campagne, Beyoncé a fait appel à 4 égéries dont l’actrice Lavergne Cox, la mannequin Grace Bol, la chorégraphe et danseuse, Karen McDonald et le mannequin Ralph Souffrant. Nous avons posé quelques questions à la chorégraphe américaine Karen McDonald sur ce nouveau projet, porteur d’un message positif qui célèbre la beauté et la force de l’individualité.

Karen McDonald pour Ivy Park

 

Pouvez-vous m’en dire plus sur vous et votre expérience dans le milieu de la danse ?

Karen McDonald: J’ai débuté la danse dans les ballets classiques et j’ai fait de la danse moderne de mes 11 à mes 17 ans. Puis, j’ai déménagé à New York et j’ai commencé à m’entrainer dans d’autres disciplines telles que la danse africaine et la danse contemporaine. A 18 ans, j’ai eu la chance de participer à mon premier spectacle à Broadway, nommé « Purlie », puis, d’autres tels que « Two Gentleman in Verona », « The Wiz » et « Sophisticated Ladies » de Duke Ellington. Des années durant, j’ai travaillé avec des artistes lors de concerts, dans des films, à la télévision et dans des vidéos clips pour des artistes tels Diane Reeves, Horace Silver, Carl Anderson, De Barge, Freddie Jackson et Michael Jackson – dans le clip « Thriller » notamment.

Comment peut-on définir votre façon de danser et votre style ?

KM : Je suis amoureuse de tous les styles de danse, mais je me considère comme une danseuse et une chorégraphe de danse moderne et contemporaine. En tant que chorégraphe, j’utilise beaucoup le mouvement en phase avec le temps; mes mouvements sont grandement influencés par la culture Hip-Hop.

Que voulez-vous exprimer à travers la danse ?

KM : Ce que j’exprime dans la danse c’est Dieu, la liberté et la grandeur. La danse donne et reçoit, elle est l’une des plus profondes parties de la vie et de l’amour partagé, peu importe l’âge et la culture. La danse est un langage universel et nous sommes tous égaux face à elle, tout le monde peut l’apprécier et participer selon des singularités, à travers une imagination et une créativité propres à chacun. Quand je danse ou que donne des cours, j’invite les gens à entrer dans un monde créatif où la confiance, l’amour, la joie, l’acceptation des autres et l’intemporalité règnent en maître. Le monde de la danse a l’esprit pur.

Karen McDonald pour Ivy Park

Aviez-vous déjà collaboré avec Beyoncé avant cette campagne IVY PARK ?

KM : Avant qu’elle ne m’invite à rejoindre ce projet avec elle, j’avais déjà tourné une publicité à ses cotés à la TV japonaise pour Toyota. Et, un peu plus tôt dans l’année, j’ai participé à une reconstitution de la vidéo « Lemonade » lors des Grammy Awards.

Comment s’est passée la collaboration avec Beyoncé ?

KM : Cette collaboration a été enrichissante parce que Beyoncé a donné à tout le monde l’opportunité de partager sa vérité. J’adore les pièces de la collection qui mêlent technicité et style, car elles expriment une certaine confiance. La meilleure partie du projet est de savoir que je représente les femmes de mon âge. Nous, en tant que femmes, avons beaucoup de choses à partager avec le monde. Ivy Park apporte du style à n’importe quel moment de la journée, à n’importe quelle occasion et permet d’être soi-même. Merci à Beyoncé de toujours faire bouger les choses et d’inciter les gens à en faire de même!