Sophie Ellis Bextor Modzik 50 Obsession une Edito Mode, News   |  9 Jan 2017 à 16:34

Sophie Ellis-Bextor : pop star humaniste

Qui aurait pu croire qu’avec ce visage gracile au teint de porcelaine et au port de cou à la Audrey Hepburn, cette ex-diva des dancefloors puisse se réinventer en artiste indie pop en un clin d’œil ? C’est pourtant le tour de force que Sophie Ellis-Bextor, accompli sans effort qui plus est ! Extrait de notre rencontre avec une popstar accomplie, tiré de l’actuel numéro de MODZIK.

 

 

Photographe Adeline Mai

Styliste Nicolas Dureau

Maquillage Margaux Jalouzot

Coiffure Paul Duchemin

Interview Joss Danjean

Remerciements @ Patriksson Communication, 108 rue Vieille-du-Temple 75003 Paris

 

 

 

Sophie Ellis Bextor Modzik 50 Obsession 1

Pull et jupe Gucci

 

 

Tu connais une seconde carrière depuis ton dernier album Wanderlust ?
Oui on peut dire ça ! C’est fou non ? Mais en fait j’ai commencé dans la musique avec un groupe indie appelé The Audience. Je ne suis pas très douée pour la stratégie et j’ai toujours fait ce qu’il me semblait bien pour moi de manière instinctive.

Comment es-tu passée de Wanderlust à Familia ? Ces deux albums sont de la même veine tout en étant sensiblement différents. 
Ce sont deux enfants de la même famille, mais là où Wanderlust était davantage un disque du Nord, Familia est un album avec des influences plus chaleureuses, venant du Sud. Cette fois-ci, j’ai troqué la vodka pour la tequila [rires]!

 

 

Sophie Ellis Bextor Modzik Obsession 2

Ensemble Acne Studio

 

 

Si tu n’avais pas été auteur et chanteuse, quelle activité aurais-tu voulu exercer ? 
J’avoue je ne suis pas très qualifiée mais je crois que j’aurais aimé être journaliste et jouer avec les mots. Ou faire de la radio aussi peut-être.

J’ai entendu dire que c’est toi qui cuisinais pour les musiciens et l’équipe lors de l’enregistrement. Est-ce exact ? 
Il faut dire que le catering des studios d’enregistrements, ce n’est pas terrible. Et puis, étant à la tête de ma propre maison de disque, dorénavant je me suis rendue compte que la nourriture coûte cher. Donc je fais un peu la mama, je compose les menus pour chaque jour et je me mets au fourneau oui, c’est vrai ! J’aime cuisiner pour le groupe chaque soir, cela fait partie de notre session.

 

 

Sophie Ellis Bextor Modzik 50 Obsession 3

Robe Gucci

_

Interview originellement publiée dans le numéro 50 de Modzik, toujours disponible ici.

Tags

Mais aussi...