britney-spears-rihanna-work-bitch-pour-it-up   |  3 Oct 2013 à 17:38

Britney Spears et Rihanna, ces féministes qui s’ignorent ?

A quelques jours d’écart, les deux reines de la pop que sont Britney Spears et Rihanna ont respectivement sorti un nouveau clip, provoquant chez leur horde de fans les réactions habituelles. Pourtant, derrière des images « un brin » vulgaires et hautement suggestives, les deux clips véhiculent un message féministe assez inattendu.

Ce qui saute aux yeux avant tout, c’est la mise en scène. Fouet, cravache ou laisses pour Britney et trône pour Rihanna, les deux chanteuses font savoir très vite qu’ici, c’est elles qui dominent. Autre signe : peu ou pas d’hommes à l’horizon. Britney s’entoure d’une horde de danseuses au look similaire pendant que Rihanna lorgne du côté des strip teaseuses. Pour la parité, on repassera.

Extrait de son très attendu prochain album, le single Work B***h de Britney Spears ne peut être plus clair. Tu veux une grosse voiture, de l’argent et une villa de rêve ? Travaille. C’est aussi simple que ça (dans son single, elle répète d’ailleurs à plusieurs reprises Work work work…)Et Britney en est le meilleur exemple puisqu’après quelques années de disette, la voilà de nouveau au sommet de sa gloire. La starlette a d’ailleurs signé il y a peu un contrat de deux ans avec l’hôtel Planet Hollywood à Las Vegas.

Alors que les rappeurs et autres chanteurs américains placent depuis des années dans leur clip des femmes à moitié nues couvertes de billets et se trémoussant langoureusement autour du principal intéressé, Rihanna fait la niaque aux clichés en les réinterprétant à sa sauce dans Pour it Up. C’est elle qui s’asseoit sur le trône, c’est autour d’elle qu’on danse, et c’est elle qui paye. Elle le dit d’ailleurs très bien lorsqu’elle chante I still got my money / My pocket’s deep, and they never end (j’ai toujours mon argent / ma poche est profonde et sans fond). Un argent durement gagné et que la chanteuse dit dépenser comme elle le veut.

Ca fait un moment que Rihanna et Britney Spears tentent de nous faire comprendre que les femmes peuvent, à leur tour, faire ce qu’elles veulent, comme elles le veulent, et quand elles le veulent. Et ce n’est pas Katy Perry et son Eye of the Tiger revisité qui nous dira le contraire.

A l’heure où les faits et gestes de ces stars internationales sont scrutés par des milliers de jeunes filles et femmes, il semblerait que Rihanna, Britney ou Katy soient aujourd’hui des figures contemporaines d’un féminisme 2.0. Reste à espérer que leurs fans sauront se concentrer sur leur discours plutôt que sur les images diffusées…

Par Margaux Krehl

Tags

Mais aussi...