Li Edelkoort publie Anti_Fashion, un manifeste sans langue de bois, où elle remet à l’heure les pendules de la mode.

Quand la prêtresse de la mode s’en prend à l’industrie toute entière, ça fait mal. Lidewij Edelkoort, créatrice du bureau de tendance éponyme et chasseuse de tendance autant dans le textile, que les habitudes sociales et culturelles a publié il y a quelques semaines Anti_Fashion, un manifeste qui remet en question l’avenir de l’industrie. C’est en février dernier, que l’influence néerlandaise a fait parler de son manifeste qui reprenait en dix points tout ce qui selon elle ne fonctionnait plus dans cette industrie, qu’il s’agisse des écoles de mode, des créateurs, de la presse ou des défilés.

Li Edelkoort vient donc gonfler les rangs de nombreux designers, dont Vivienne Westwood, pour qui le rythme commercial des défilés devient insoutenable et met en danger la création et l’originalité, qui devraient pourtant être au cœur de ce système de mode. Après trente ans de recherche, celle qui a mis au point les revues de tendances les plus pointues dans l’industrie, à l’instar du magazine Bloom, annonce la fin de ce système qu’elle estime dépassé. Avec l’argent comme finalité, les créateurs, la presse et consort vident la mode de sa substance. Pire, cette attitude du commercial avant tout ne tarderait pas à toucher d’autres secteurs créatifs comme le design ou la gastronomie. Avec ce manuel, ce n’est pas la mort de la mode qu’elle annonce, mais bien celle d’un système. La solution ? C’est ce qu’elle appelle « The Émancipation of Everything«  comme l’a expliqué Diane Pernet sur ASVOF. Selon la trendcasteuse de 65 ans, la mode va suivre les changements drastiques de la société en particulier grâce l’influence de la féminisation des hommes, la montée du matriarcat et le déclin inévitable des frontières générationnelles. Une simplification des mœurs et des attitudes sociales qui se ressentira dans la simplification des vêtements qui auront une esthétique et un concept fort.

« Le changement radical est nécessaire si on veut enfin donner une forme au 21e siècle ! Une vague importante d’innovation et de restructuration de la pensée doit être mise en mouvement, émancipant tout pour tout le monde, point par point. Nous pouvons passer en revue une couleur, repenser un textile et remettre un style au goût du jour tout en révolutionnant le système au détail de la vente au détail de l’intérieur. Avec la disparition des anciennes méthodes, la rupture avec la tradition et le détachement de l’avidité généralisée, nous pouvons envisager un nouveau départ avec une façon coupée du monde du travail, laissant une place plus importante à l’intuition et l’inspiration, libre des conventions et d’un raisonnement imposé » explique l’intéressée. On ne sait pas pour vous, mais nous le monde – et la mode – façon Edelkoort ça nous parle.

_

Anti_Fashion
par Lidewij Edelkoort
25€