On a vu rouge. Quand l’un des plus grands artisans du rap français, en l’occurrence Lucio Bukowski, est interdit de jouer dans sa propre ville – c’est à dire Lyon, par le tourneur de Big Flo & Oli, Modzik voit rouge.

Moment gênant sur la planète musique. Invité aux Nuits de Fourvière, l’un des plus beaux sites lyonnais dixit l’intéressé, le 14 juillet prochain, Lucio Bukowski s’est vu annuler sa prestation… par le manager de Big Flo & Oli qui, « ne voulant pas jouer sur la même scène que Lucio Bukowski » lui ont demandé de tout bonnement s’arranger pour que le rappeur lyonnais ne figure plus au line-up. Quelle classe.

Ça se passe tellement de commentaire que c’est pour cette raison que nous préférons vous prouver, par liens Youtube interposés, qu’un seul morceau de Lucio Bukowski est à même de remballer l’entièreté de la discographie des deux Toulousains. On vous balance donc #YOLO, extrait de Hourvari, notre album préféré du Lyonnais.

Le bandcamp du bonhomme.

Face à Dommage, la mièvre comptine du duo de Toulouse. On ne mettra pas de lien vers leurs streamings – ils n’ont pas l’air d’en avoir besoin au vue des millions de vues récoltées.

Lucio Bukowski Facebook Post

On termine avec une statistique surprenante (ou pas) : en 2015, Spotify publiait les résultats des artistes les plus streamés dans la ville de Lyon. Pas de chiffres exacts, mais quatre noms : Julian Perrata, Shake Shake GoJeanne Added et… Lucio Bukowski. À bon entendeur !